close× Call Us
close×
EGAP Chercheurs Principaux: Marcus Holmlund, Malte Lierl
Lieu: Burkina Faso

Registration: 20151120AA

Dates d’Intervention: Avril - Mai 2016

Contexte: Les électeurs et candidats du Burkina Faso ont fait face à une situation inhabituelle après le coup d'état de 2014. Les autorités des gouvernements locaux ont étés déplacées et des nouvelles élections ont été organisées pour 2016. Pendant les élections préalables il y a eu en général un parti unique, ce parti gouvernant est pour l'instant un de plus dans la scène politique fragmentée. Avec comme conséquence que les politiciens locaux ont été obligés à se repositionner dans un contexte différent. Cette scène nous amène à nous poser d'importantes questions. Les politiciens liés à l'ancien parti seront-ils favorisés en changeant de parti? Quelles qualités peuvent faire oublier le fait d'être lié au régime antérieur? Y a-t-il une dimension dans la différentiation des candidats qui font une grande différence dans les préférences de votants?

Conception de la Recherche: Les chercheurs interrogeront les citoyens en âge de voter de 118 municipalités rurales sur deux candidats à la mairie imaginaires, auxquels on a attribué huit caractéristiques au hasard. Après on leur  demandera dans quelle mesure leur préférence peuvent changer lorsqu’ils reçoivent des informations supplémentaires sur les candidats et quel type d'information  influencent le plus sur leur choix.  L’enquête a été conçue pour répondre deux type d'interrogation différentes .Le premier ensemble de questions est en relation avec la différenciation des candidats et la réception  des informations sur les candidats: 1) Y a-t-il des dimensions de différenciation des candidats qui ne fournissent pas d'information? 2) Quel type d'information va influencer l'électeur indifférent? 3) Quelle est la relation (observationnelle)  entre l'électeur indifférent et l'intention de vote? Le deuxième ensemble de questions se focalise sur le mécanisme par lequel l'appui politique est soutenu, spécialement dans le contexte burkinais. Pour pouvoir expliquer l'impact local de la transition politique nationale au Burkina Faso, il est crucial de savoir si lors des élections locales, les électeurs choisissent de voter pour les partis ou pour les caractéristiques personnelles des candidats. C'est pour cela que nous analyseront ces autres points de vue: 4) Lors des élections municipales, les électeurs rejettent-ils les candidats locaux qui ont appuyé l'ex-président Blaise Compaore, malgré le fait qu’un grand nombre de politiciens locaux étaient et soient toujours affiliés au CDP? 5) Les locaux à faveur de l'ex président Blaise Compaore obtiennent-ils un bénéfice en changeant de parti? 6) Quelles dimensions dans la différentiation des candidats peuvent contrecarrer l'association à l'ancien régime?  

Hypothèses:
  • Plus un électeur est enthousiaste pour son candidat/parti préféré  plus la motivation pour voter est grande, conditionnel dans l’indifférence de l’électeur entre candidats/partis.
  • Plus un électeur est indifférent à son candidat/parti préféré ou à d'autres candidats/partis, moindre est la motivation pour voter, conditionnel de l’enthousiasme de l’électeur pour son candidat/parti préféré.
  • L’accès à l'information sur la performance augmente le vote pour le gouverneur candidat si ses résultats sont meilleurs que ce que l'électeur attendait.
  • L’accès à l'information sur la performance diminue le vote pour le gouverneur candidat si ses résultats sont moindres que ce que l’électeur attendait.
  • Si les électeurs n'avaient pas de certitude quant à la performance du gouverneur candidat, l’accès à l'information de sa performance, fait que les électeurs prennent plus en compte la performance attendue au moment choisir ses candidats.
  • Des invitations personnelles à des réunions du conseil municipal renforcent l'effet de l'information de la performance sur le vote.
  • Des invitations personnelles à des réunions du conseil municipal font que les électeurs prennent plus en compte leurs attentes sur la performance au moment de choisir leurs candidats.
  • Des invitations personnelles à des réunions du conseil municipal augmentent l’intérêt des citoyens pour l'information sur les performances des candidats.
  • Des invitations personnelles à des réunions du conseil municipal augmentent la motivation des électeurs pour aller voter.
  • Participer aux réunions du conseil municipal augmente la motivation pour aller voter.