EGAP Chercheurs Principaux: Mark Buntaine, Sarah Bush, Ryan Jablonski, Daniel Nielson, Paula Pickering
Lieu: Ouganda

Registration: 20151119AA

Dates d’Intervention: Février-mars 2016 (élections de chef et conseiller des comtés en mars 2016)

Contexte: L'Ouganda est un pays semi-démocratique qui a des problèmes de corruption et de gouvernabilité. Les élections sont régularisées mais généralement elles ne sont pas jugées libres et justes par les contrôles externes. Les ougandais sont intéressés par la politique de leur pays, connaissent le nom du premier ministre, 70% peuvent nommer leurs représentant féminin du parlement. Près des deux-tiers de la population écoute la radio régulièrement où il y a souvent de nouveaux programmes (Milner et al.2014). Toutefois, des études sur la décentralisation du pays ont démontré que des nombreux Ougandais ne connaissent pas les fonctions essentielles des gouvernements locaux, empêchant ainsi leur capacité à participer et contrôler les décisions de ces gouvernements locaux (Natamba et al.2010, p16). Cette étude se centre au niveau local pour comprendre comment différentes sortes d'informations, données par téléphone, peuvent avoir un impact sur les actions politiques et le choix du vote. Cette recherche se nourrit d'études sur l'effet qu'a la révélation des pratiques de corruption des gouvernements locaux sur le choix du vote (Ferraz y Finan 2008) et sur les attentes des citoyens quant à la capacité des politiciens à fournir des services d'utilité publique (Habyarinama et al.2009).

Conception de la Recherche: évaluer comment la dépense du budget local  influence l'attitude et le comportement des électeurs. Les électeurs des districts choisis pour l'étude recevront informations produite par l'Auditeur Général sur le pourcentage du budget non comptabilisé du conseil local. Les voies de traitement alternatives seront 1) livrer aux électeurs une comparaison de leurs services publics para rapport à ceux d'autres districts, comparaison réalisée sur base d’un audit sur la qualité des chemins, de l'eau et des services de résidus solides; 2) évaluer si l'effet de l'information change lorsque l'électeur sait qu'un donneur étranger a financé un projet dans le district. Toute cette information sera livrée par des messages de texte via téléphonie mobile.

Hypothèses:
  • l'information sur la comparaison de la qualité  des services publics va influencer les électeurs car cette information est directement liée à leur bien-être.
  • Les sujets useront cette information lorsqu’ils participeront à d'autres formes de politique y compris lors de discussion sur la performance des politiciens  en se contactant avec leurs conseillers et en signant des pétitions en faveur de programmes de politique publique.
  • L'information favorable sur les audits budgétaires et les services publics améliorera le vote et l'information défavorable fera augmenter le vote pour l'opposition.
  • Lorsque les audits sur le budget et services publics montreront des meilleurs résultats que la moyenne, les électeurs auront une meilleure image de leurs représentants élus  que lorsque ces audits montraient des résultats sous la moyenne.
  • Le traitement de l'information doit avoir un effet moindre dans les endroits où il y a peu d'irrégularités budgétaires et de bons services publics, (endroits probablement bien gouvernés où la population est mieux informée et avec des caractéristiques différentes) par rapport à d'autres endroits où ce n'est pas le cas (Banerjee et al.2011).