L’initiative Metaketa est un modelé de financement pour des groupes d’études coordonnées qui travaillent avec des associés gouvernementaux ou non gouvernementaux afin d’appuyer des projets de recherche intègres, capables de répondre à des nombreuses interrogations.  Une caractéristique de ces rondes de financement est que l’innovation n’est pas l’un de ses objectifs principaux. Ceux-ci focalisent fondamentalement sur la consolidation de la connaissance. Une Metaketa (mot d’origine basque qui signifie « accumulation ») est une campagne de donation pour la recherche coordonnées et multi cité  destinée à promouvoir l’accumulation du savoir.

Contexte: EGAP considère qu’il y existe une crise permanente de validité externe de la recherche en développement et peu d’efforts pour trouver une solution systématique. La façon d’agir de beaucoup de chercheurs académiques est de trouver un sujet intéressant et de trouver un financement pour mettre en œuvre la recherche de manière originale.  Cela signifie que les résultats sont souvent difficiles d’intégrer avec les connaissances développées dans d’autres contextes. Souvent, la recherche est réalisée dans un contexte d’évaluation de politiques. Dans ce cas, la recherche est souvent demandée par des agences et réalisée par des chercheurs. Dans la plupart des cas, la recherche répond au besoin particulier de l’endroit et n’est pas faite pour un autre contexte. Une des conséquences est que souvent, des grandes innovations politiques se fondent sur des recherches fragiles.

Par exemple, des grandes leçons ont été obtenues dans l’efficacité du control de la communauté aux travailleurs de la santé pour obtenir des améliorations ou dans les avantages de diffuser information sur des politiques corrompus, cela à partir d’études individuelles.  Toutefois il être prudent sur la possible présence de partialité lors de la recherche. Des résultats positifs son publier et lus, mais d’un autre côté, les résultats négatifs ou nuls disparaissent fréquemment. Comme ça, on apprend peu sur le rôle joué par le contexte pour déterminer si le résultat est ou non important.  

Solution: EGAP travaille pour changer le défi de validation externe. En partie en obtenant les motivations correctes pour attirer les meilleurs chercheurs à faire un effort collectif identifiant les zones critiques ou la connaissance généralisable puisse obtenir un impact important. L’idée principal de cette initiative est de choisir une question large, importante du point de vue de politique publique pour le gouvernement, en identifiant l’intervention visée et en mettant en œuvre un groupe d’études coordonnées qui puisse donner des réponses fiable a la question.

Pour plus d’information sur L’Initiative Metaketa , contacter Jaclyn Leaver (EGAP Senior Research Manager) a jleaver@berkeley.edu